Retour à l'accueil de Conso'malin Lire l'article suivant

Intolérance au gluten : quels sont les signes ?

Contactez le service client de la marque Carrefour
intolérance au gluten

Depuis quelques années, de nombreuses personnalités reconnues, énoncent leur intolérance au gluten. L’adoption d’un régime sans gluten semble être à la mode. Si les régimes alimentaires suivent des tendances, l’intolérance au gluten est une affection réelle. Et entre la maladie coeliaque franche, l’intolérance ou la sensibilité au gluten, il est important de savoir différencier les divers phénomènes. Voici quelques informations sur le gluten et les intolérances qu’il provoque.

Qu’est-ce que le gluten ?

Le gluten est une substance contenue dans plusieurs variétés de céréales : le blé, l’orge, le seigle. Il est constitué de deux protéines insolubles : la gluténine et la gliadine. Ce sont les propriétés du gluten qui permettent de donner ses propriétés visqueuses et élastiques à la farine, au cours de sa fabrication.

C’est également cette substance qui n’est pas tolérée par l’organisme, en cas d’intolérance.

Intolérance au gluten et maladie coeliaque

L’intolérance au gluten est également dénommée maladie coeliaque. Elle est due à une malabsorption au niveau intestinale, qui entraîne l’apparition de symptômes. Une inflammation permanente de l’intestin débute, alors. L’absorption des nutriments est altérée, du fait des dysfonctionnements digestifs engendrés. La maladie coeliaque touche une personne sur 100. Elle se manifeste généralement vers l’âge de 40 ans, mais peut atteindre les individus à tout âge. Chez le nourrisson, les premiers symptômes se déclarent au cours de l’étape de diversification alimentaire, à partir de 6 mois (lorsque l’on introduit les farines avec gluten).

Quels sont les symptômes ?

Les symptômes de l’intolérance au gluten sont variés. Chez le jeune enfant, donc à partir de 6 mois, les symptômes sont les suivants :

  • constipation
  • diarrhée
  • fatigue
  • douleurs abdominales
  • ballonnements

La courbe de croissance subit une variation, qui peut alerter. Un retard de croissance peut, en effet être constaté.

Chez l’adulte, le fait de consommer des aliments contenant du gluten, en cas d’intolérance, se manifeste également par des symptômes digestifs, mais pas seulement :

  • diarrhée
  • constipation
  • douleurs abdominales
  • fatigue
  • ballonnements
  • perte de poids
  • mais également dépression, tristesse, anémie, perte de poids, absence de règles

Toutefois, chez le nourrisson, comme chez l’adulte, il peut exister des formes asymptomatiques de la maladie. Ce qui peut être un facteur aggravant, quant à la détection de cette maladie.

Différencier sensibilité et intolérance

La sensibilité au gluten diffère de l’intolérance au gluten proprement dite. Une personne sensible au gluten présente des symptômes digestifs, peu après avoir absorbé des aliments contenant du gluten. Son état s’améliore rapidement, lorsque l’on élimine ce type d’aliments du régime alimentaire. Il n’y a pas d’altération de la muqueuse intestinale.

Le diagnostic de maladie coeliaque est posé après un bilan sanguin (dosage des anticorps spécifiques au gluten, soit la recherche d’immunoglobulines IgA ou immunoglobulines anti-tranglutaminase ), ou la pratique d’une biopsie de l’intestin grêle. Le traitement consiste à adopter un régime sans gluten. Les symptômes disparaissent rapidement.

Il n’est pas forcément aisé de mettre en place un tel régime, car la majorité des produits fabriqués ou vendus dans le commerce contiennent du gluten ou des traces de gluten. Il existe des rayons réservés aux produits alimentaires sans gluten, chez Leclerc, Carrefour ou dans d’autres centres commerciaux. N’hésitez pas à vous renseigner.

Retour à l'accueil de Conso'malin Lire l'article suivant
Commentaires sur l'article


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Le mag : nos derniers articles sur la catégorie