Retour à l'accueil de Culture'conso Lire l'article suivant

Tickets-restaurants : pratiques pour les courses alimentaires

Contactez le service client de la marque Carrefour
Tickets-restaurants-pratiques-pour-les-courses-alimentaires

Les tickets-restaurants sont des titres de paiement distribués par les employeurs à leurs salariés, sous certaines conditions. En effet, les tickets ne sont dispensés que si le lieu de travail ne comprend pas de lieu de restauration et le salarié paie partiellement les titres-restaurants qui lui sont distribués. Ce système reste toutefois avantageux pour le salarié. Comment fonctionne ce système impliquant employeur et employé ? Quelles sont les nouvelles conditions d’utilisation de ces chèques-repas ?

Un complément de salaire appréciable

Les cartes ticket restaurant constituent un complément de salaire appréciable, dans le sens où ils sont partiellement financés par l’employeur et que leur montant n’est pas imposable. De plus, le montant supplémentaire n’apparaît pas sur la fiche de paye.
Ils permettent de réaliser des économies mensuelles sur le budget alimentaire, lié à la restauration pendant la journée de travail. Les tickets-restaurants représentent un avantage dont les employés qui en bénéficient ne sont pas prêts à renoncer.

Où utiliser vos titres de restauration ?

Les chèques-repas peuvent être utilisés dans les restaurants, les fast-food, les snacks, les boulangeries, les charcutiers-traiteurs, et même dans les supermarchés : Leclerc, Auchan, Carrefour, Lidl… Si vous ne disposez que de ces titres pour payer votre repas, sachez que le commerçant n’est pas obligé de les accepter. Ce droit de refus est stipulé au niveau de la réglementation. En général, les commerçants qui acceptent ce mode de règlement affichent les logos sur leur vitrine (précisant titres-restaurants acceptés).
Attention : la majorité des commerçants ne rend pas la monnaie, lorsque vous utilisez vos tickets pour financer votre repas.
Il existe des applications pour mobiles permettant de repérer les commerçants qui acceptent les titres de restauration.

Tickets-restaurants : changement de réglementation

Il y a peu de temps encore, lorsque vous payiez vos courses au supermarché avec des chèques-repas, vous pouviez ajouter un article non-alimentaire pour atteindre le montant global du ticket. Depuis octobre 2016, cette pratique est révolue. Un accord a été passé entre Commission nationale des Titres Restaurants (CNTR) et la Fédération du commerce et de la distribution (FCD). Il réglemente l’utilisation de ces titres dans les grandes et moyennes surfaces. Vous ne pouvez dorénavant payer que vos courses alimentaires. Vous ne pourrez donc payer que vos plats surgelés, produits snack, produits laitiers, plats en conserves ou frais. Une nouvelle donne qu’il est préférable d’intégrer, pour faire vos achats en conséquence.

Durée de validité

Les tickets-restaurant peuvent être utilisés pendant l’année en cours (les mois de janvier et février de l’année suivante, soit jusqu’au 1er mars de l’année qui suit, en général). Si vous n’avez pas eu le temps d’écouler vos chèques-repas pendant l’année, vous avez la possibilité de vous les faire rembourser quinze jours après leur date de fin de validité. Vous pouvez également les échanger contre des tickets en cours de validité.
Un salarié peut également se faire rembourser l’intégralité de ses titres-restaurants , lorsqu’il quitte l’entreprise qu’il avait choisi. Une option intéressante pour éviter de perdre de l’argent, du fait de circonstances imprévues.

Retour à l'accueil de Culture'conso Lire l'article suivant
Commentaires sur l'article


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Le mag : nos derniers articles sur la catégorie